Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Poèmes et Pensées - Page 8

  • Essai texte 25 aout 2011 partie I

     

    Elle se regarde dans la glace, et se morfond Sur son attitude de la dernière soirée qu'elle à passer à relever des défis . Passant d'une sexualité débordante à une extrême ferveur dans l’accomplissement de ses actes sensuels , prodiguant ses faveurs enivrer par la fougue de son penchant pour la chose. Elle en à oublier toute consignes de prudence qui lui avaient été recommandé. Ce matin , elle paye ses excès, mais la fièvre qui lui emplissait son ventre de plaisir n'as pas encore trouver le calme . Sa main ne tremble plus comme de cette façon qu'elle avait d'empoigner d'une façon vigoureuse ce que lui avait offert son partenaire , sa partie la plus chère a ses yeux, pour lire dans ses yeux tout le frémissement qui parcourait son corps sous la pression et la chaleur de sa main.

    PascalH

     

     

  • Texte 08 juillet 2011

     

    Ta dernière vague n'a plus d'attache avec ton corps

    et tu t'éclate avec ces rires en profondeur

    La joue meurtri par tant de mains sur ton visage

    laisse perler tes larmes ou se joigne tes pleurs

     

    Ta mélanco est en by night

    Et t'as plus rien de net en toi

    Tu pense qu'hier n'est pas inscrit dans ton passé

    Et t'as envie ou plus envie d'laisser tout tomber

     

    Tu rivalise dans ce mélo ou tu t’endors

    Et ta passion te dit go homme vas t'en dehors

    Pour renifler la ligne des sceptres aux cheveux d'or

    T'en reste encore à cet foutu a vidanger dans ce drugstore

     

    Ta mélanco est en by pass

    Et t'as plus rien de net en toi

    Tu pense qu'hier n'est pas ton passé

    Et t'as envie de tout laisser tomber

     

    Tu pousse ce chariot ou t'as vidé tes merdes et tes envies

    Comme dans un film ou y'a pas de héros le guerre est fini

    Et t'attend que ta fin soit la seule au rendez vous

    Mais y'a rien qui te permet à se moment de rester debout

     

    Ta mélanco est en stand by

    Et t'as plus rien de net en toi

    Tu pense qu'hier n'est pas ton passé

    Et t'as envie de tout laisser tomber

     

    La nuit à conduit ton corps , basculer vers ses limites

    Tes coups de poings, les coups d'amour, les coups de triques

    Et t'as pas assez de rancœur pour lui donner le coup final

    Prend garde à ton rappel l'aiguille est bloquer ça va faire mal,

     

    Ta mélanco est en en re-play

    Et t'as plus rien de net sur toi

    Tu pense qu'hier n'est pas ton passé

    Et t'as envie de te laisser tomber.

     

    PascalH

     

     

     

     

  • Essai 25 aout 2011

     

    Le ciel c'est obscurci et le vent prend de l'ampleur

    La pluie commence à tomber me faisant songer à ses pleurs

    Qui ruisselle sur le visage de cette femme sur le quai de cette gare

    Ou tant de souvenir , tant de passion font chavirer cet âme qui s'égare.

     

    Les départ ne sont pas des moments tendre

    Il faut bien si faire et surtout attendre

    Que le retour se fasse ainsi

    Que ce soit la-bas ou ici.

     

    Les chemins se croisent ou se rejoigne dans le dédale d'une vie

    Bousculant ainsi tout nos sentiments pourtant bien à l'abri

    Nous laissant un jour rempli de cette sombre amertume

    Des lendemains ou nous exhibons nos cœurs plein de rancune.

     

    L'attachement n'est pas un fin en soit

    L'amour n'est rien si on le doit

    La fin n'auras qu'à prendre ce qu'on lui doit

    J'ai mal ainsi, est ce pareil pour toi.

     

    PascalH